Le premier cirque amateur de France

Accueil > Historique > 1921, les cadets de la juine > Le théatre

Le théatre

vendredi 11 juillet 2014, par Frédéric Helleux

L’occupation le plus importante des Cadets. On y trouve des danseurs, des chanteurs, des comédiens accompagnés part un excellent orchestre. A son répertoire : le ballet de Coppélia, une opérette sur « la légende de Lustucru », des contes comme le « Petit Poucet », des tragédies classiques comme « Le Gondolier de la Mort », « Le Jongleur de Lavandin », « les Flavius », plusieurs revues sur des thèmes d’actualité…

la troupe jouant la fille de Roland

La troupe jouant Pierrot

Les installations scéniques du théâtre sont, pour l’époque, de qualité, avec surtout une belle série de projecteurs permettant des effets spéciaux (à noter qu’en 1925, plusieurs habitations d’Etréchy n’avaient pas encore d’installation électrique). Les décors sont magnifiques signés par l’Abbé Legros (un artiste de talent) assisté de Louis « Coco » Yau.

retour en 1921